Déhau & Alachaska & Débauha

Bienvenue à Revea, le château des prêtres de Déhau, Alachaska et Débauha !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Tuurzo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Muse
Commandante en carton
avatar

Féminin Nombre de messages : 319
Age : 27
Guilde : Déhau, Alachaska et Débauha
Classe : Archer Royal
Compagnon : Falkora
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: Tuurzo   Dim 20 Déc - 0:46

Nan mais ça va, je ne suis pas une sainte ni touche non plus, même si je m'en approche, il s'habille bien comme bon lui semble.

*Elle émit un léger soupire presque inaudible puis attendit que le guerrier aille se change. Lorsqu'il descendit, il était presque méconnaissable. Elle ne pensait pas qu'il s'habillerait ainsi et qu'il se donnerait autant de peine pour réussir l'épreuve, et en fut surprise; il marquait déjà des points à ce niveau. Les vêtements lui allaient plutôt bien, et collaient parfaitement à son style de danse. Elle le regarda alors avec grande attention.*

...
Pauvre chemise, heureusement qu'on a un bon petit stock là-haut
...
Pas mal musclé le petit tout de même, tu me diras, c'est assez normal pour un guerrier.
...
Ouille Roger ne va pas aimer.
...

*Tout en rattrapant le pantalon, elle esquissa un sourire, puis le plia avant de le poser à coté d'elle.*

Faut que j'arrête d'être aussi maniaque, c'est limite devenu mon passe temps en ce moment.

*Son show fini, il partit se rhabiller, puis Serinde se prononça en sa faveur. Muse appuya son opinion.*

Et bien je suis du même avis que Serinde, en tout point. On sentait que vous étiez parfaitement dedans, vous avez bien joué le jeu si je puis dire. C'était à la fois mystérieux, élégant, harmonieux, et sans trop de débauche.
Vous m'avez agréablement étonné, de quoi attirer l'attention d'Alachaska.

Qu'en dis-tu Elredel?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elredel
Fiancé de la cheffe
avatar

Masculin Nombre de messages : 181
Age : 29
Guilde : DAD
Classe : Rôdeur
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: Tuurzo   Jeu 24 Déc - 20:14

Le rôdeur n'avait, comme a son habitude, pas sourciller de toute la prestation. A peine avait-il levé le bras pour attraper la ceinture lancée dans sa direction. Mais lorsque vint le moment des avis, le visage de marbre seffaca, laissant place à un sourire.

"ces deux demoiselles vous ont jugées suffisamment digne de notre déesse. Pour ma part, je n'ai rien de plus à redire, aussi, je considère cette épreuve comme une réussite..."

Il laissa quelques secondes de silence avant de poursuivre.


"Comme la demoiselle Muse vous l'a dis, il y a en tout et pour tout trois épreuves pour nous rejoindre, or vous n'en avez passées que deux. La première était en l'honneur de Déhau, notre déesse créatrice de vodka, ce breuvage si précieux, la seconde en l'honneur d'Alachaska, déesse de la luxure. Quant à la dernière épreuve, elle sera en l'honneur de Débauha, notre troisième déesse dont le domaine est celui de la guerre. En effet, toute personne de notre guilde se doit d'être un bon combattant dans un moins un domaine de guerre, qu'il soit de la magie, du corps à corps, de l'archerie ou autre. Je vous conseille donc de vous préparer en conséquences, et lorsque vous vous sentirez prêt, dites le moi. l'épreuve pourra alors débuter..."

Le rôdeur croisa les bras sur sa poitrine et attendit la réaction de Tuurzo.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tuurzo
Saoulard occasionnel
avatar

Masculin Nombre de messages : 138
Age : 28
Guilde : The Big DaD!
Classe : Berserk
Compagnon : Y meurt tout le temps se c**
Date d'inscription : 07/12/2009

MessageSujet: Re: Tuurzo   Sam 26 Déc - 14:42

Elredel donna son accord pour la troisième et dernière épreuve. Il s'agirait probablement d'un combat. C'est pourquoi Tuurzo alla chercher son baudrier et se l'attacha à la taille. Muni de son épée courte et de quelques dagues, il revint vers le chef.

Merci pour le seconde épreuve. Je suis fin prèt pour la dernière. en espèrant m'en sortir aussi bien.


Dernière édition par Tuurzo le Dim 27 Déc - 21:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marishka
Saoulard occasionnel
avatar

Féminin Nombre de messages : 150
Age : 24
Guilde : Déhau Alachaska & Débauha
Classe : garde royale
Compagnon : Fantasy
Date d'inscription : 19/06/2008

MessageSujet: Re: Tuurzo   Dim 27 Déc - 19:14

Revenant d'une promenade nocturne, Marishka passa devant le hall de recrutement. Entendant des voix, elle décida d'y aller. Elle savait qu'elle était peu présentable, avec du sang sur son haut, mais la curiosité était plus forte que son envie d'être propre.

Lorsqu'elle entra, elle vit Elredel, Muse et Serinde installés dans le hall, ainsi qu'un jeune guerrier qu'elle ne connaissait pas. Elle les salua, avant de se présenter à celui qui passait les épreuves :


Bonsoir, je m'appelle Marishka, humble quêteuse des DaD.

Voyant qu'il portait des armes, elle eut un petit sourire.

Je vois que j'ai raté la deuxième épreuve... Dommage, c'est ma préférée. Mais bon, la troisième n'est pas mal non plus.

Elle partit s'installer à côté de Serinde et prit un verre de vodka qu'elle commença à déguster, puis reporta son attention sur le guerrier et Elredel, qui semblait vouloir annoncer la troisième épreuve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tuurzo
Saoulard occasionnel
avatar

Masculin Nombre de messages : 138
Age : 28
Guilde : The Big DaD!
Classe : Berserk
Compagnon : Y meurt tout le temps se c**
Date d'inscription : 07/12/2009

MessageSujet: Re: Tuurzo   Dim 27 Déc - 21:26

Une jeune femme pénétra le Hall et vint se présenter à la possible recrue sous le nom de Marishka. Celui ci lui rendit son salut et se présenta à son tour.

Et bien Dame Marishka, je me nomme Tuurzo. Et pour ce qui est de la deuxième épreuve, je me ferai un plaisir de vous la refaire en privé si vous le souhaitez, si toutefois je survie à la dernière.

Il lui fit un sourire et se retourna pour faire face à Elredel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elredel
Fiancé de la cheffe
avatar

Masculin Nombre de messages : 181
Age : 29
Guilde : DAD
Classe : Rôdeur
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: Tuurzo   Mar 29 Déc - 23:49

Tuurzo remercia le rôdeur, et se dit alors prêt pour la troisième épreuve. Ce fut a cet instant que Marishka entra dans la taverne. Manifestement déçue de ne pas avoir pu assister à la seconde épreuve, elle décida pourtant de rester, jugeant la dernière épreuve tout aussi intéressante.
L'accueil que fit Tuurzo à la jeune femme traduisit son manque de confiance.


"Pourquoi donc parler de malheur en partant avec des doutes? Un vrai combattant doit avoir foi en lui et en ses capacités. Bien... Il est temps de commencer cette dernière épreuve. Comme je l'ai précédemment dit, Débauha est notre déesse de la guerre. Aussi, vous allez devoir affronter quelques uns de ses serviteurs..."

Contrairement à la plupart des membres de la grande guilde, le rôdeur n'avait presque aucune connaissance en magie, la seule qu'il utilisait servant à enchanter ses flèches ou à utiliser son potentiel de guérison. Il dû donc dérouler un parchemin, qu'il lu à voix basse. Lorsqu'il eut achevé sa lecture, la mince feuille s'évapora en un immense nuage. Lorsque celui ci disparu, cinq créatures, mi hommes, mi serpents, munis de quatre bras tenant chacun soit un cimeterre, soit une lance, apparurent dans la rue, devant l'entrée de la taverne. Leurs yeux perçant dardèrent l'assistance, avant de se poser sur le rôdeur et le jeune combattant.


"Le but est donc d'occire ces cinq créatures. Tous les coups sont permis. Les seuls impératifs sont de ne pas endommager les batiments ou de blesser les personnes alentours, et d'en sortir vivant bien évidemment."

Il regarda alors les cinq créatures droit dans les yeux


"Votre but à vous est simple: sa mise à mort."

Elredel alla alors s'asseoir parmi les autres membres de la guilde, puis se tournant vers Narsil, il lui fit une petite remarque.


"Décidément, tu maitrise bien mieux la magie que moi, car il semblerait que la sixième créature n'ai pas été invoquée comme prévu. Mais étant donné le manque de confiance de notre candidat, j'aime à croire que c'est une bonne chose pour lui..."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narsil
Commandante en carton
avatar

Féminin Nombre de messages : 522
Age : 27
Guilde : Exode de Débauha
Classe : Guerrière spécialisation Chevalier
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: Tuurzo   Mer 30 Déc - 1:24

*Ayant demandé aux gardes de la prévenir si un recrutement était en cours et ayant reçu une réponse positive, la guerrière s'était mise en route vers la taverne. Elle se fit néanmoins héler par l'un des garde qu'elle venait de laisser derrière elle, qui lui précisa qu'il ne restait plus à la potentielle recrue qu'à passer la dernière épreuve. Remerciant celui-ci de l'information, la commandante prit alors congé et accéléra le pas.

Un petit attroupement s'était formé devant la taverne signe que le garde, pour une fois, n'avais pas fait preuve d'incompétence. Les remontrances qui leur étaient faites régulièrement n'étaient pas donc complètement inutiles. Elle s'approcha et prit place discrètement dans le petit groupe. Ne s'étant pas occupé de ce recrutement, il n'était pas nécessaire qu'elle signale sa présence*


*A toi de jouer mon bonhomme... montre nous donc ce que tu vaux et ce que tu as dans le ventre, voire si tu es digne d'être des nôtres*

*Une voix la tira de ces pensées. Trop absorbée à observer la recrue, elle n'avait pas vu ni entendu Elredel approcher. Celui-ci lui adressa quelques mots à voix basse, mots qui étirèrent les lèvres de Narsil en un large sourire amusé. Elle lui répondit malicieusement, soufflant quelques mots à son oreille et à voix basse afin que personne d'autres ne les entendent*

J'ai eu tout le temps de ton absence pour me perfectionner, j'ai donc pu et eu tout le loisir de prendre de l'avance sur toi à ce niveau l'ami.. 5 quand même, ça fait un peu petit joueur !

_________________


"La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent... C'est d'apprendre comment danser sous la pluie."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tuurzo
Saoulard occasionnel
avatar

Masculin Nombre de messages : 138
Age : 28
Guilde : The Big DaD!
Classe : Berserk
Compagnon : Y meurt tout le temps se c**
Date d'inscription : 07/12/2009

MessageSujet: Re: Tuurzo   Mer 30 Déc - 1:47

Le rôdeur invoqua cinq hommes serpents tout droit sortie des profondeur des enfers. Des créatures repoussantes à souhait. Pleine de bras et d'écaille. Des visages sans expression aucune. Tuurzo se retourna vers les DaD.

Non mais je vais devoir me battre contre 5 bestiaux qui on chacun deux paires de bras??? ça nous fais 10 adversaires à gérer ça!!!

Se retournant, il évalua la distance le séparant des saletés. Celles-ci l'attendaient calmement au dehors. Étrange, elles ne semblaient pas vouloir rentrer dans le château.



Bon de toutes façon j'ai pas le choix hein?

Son expression changea alors du tout au tout. De la peur qui s'était peinte sur son visage ne restait plus trace. A la place, se trouvait la concentration et la détermination d'un homme ne pouvant reculer face à la mort.

Il commença alors à avancer pas à pas vers la mort au 20 bras. Son étonnement le reprit quand il vit les hommes lézards commencer à courir vers lui en entrant dans le château. Ils n'avaient pas eu peur de rentrer dans le château, ils l'attendaient juste.

Ils arrivaient vite, bien trop vite à son goût... Jamais il n'en sortirai indemne.

Le premier n'était plus qu'à dix mètres. Sept mètres. Trois mètres... Il n'irait jamais plus loin. Un couteau de lancé planté dans la poitrine l'avait arrêté net.

Il dit à voit haute :


Plus que seize bras!

Les quatre autres allaient arriver dans quelques secondes. Face à autant d'adversaires, il ne pouvait pas s'en sortir avec une seule lame. Il pris sa dague de chasse dans la main gauche et la leva légèrement pour qu'elle lui serve de protection. Il porta alors la main à la garde de son épée et vérifia, un peu tard, qu'elle coulissait correctement.

Le deuxième ennemi était sur lui. Deux épées courtes et deux cimeterres arrivait à pleine vitesse sur Tuurzo. Celui-ci ne chercha même pas à parait et plongea sur le côté gauche de la créature pour éviter la pluie de lames. Des étincelles lui éclaboussèrent le visage quand l'acier toucha le sol à l'endroit ou il se trouvait une fraction de seconde plus tôt. N'écoutant que sa peur, il prit de vitesse le Lézard et donna un coup de taille en direction de sa jambe gauche. Il sentit les écailles repousser le tranchant de la lame. Le désespoir le gagna et en continuant son mouvement, il cria et finis pas trancher la chaire et quelques tendons.

L'élan de la bête et le coup porté firent chuter la créature qui s'empala elle même sur l'une des ses lames.
à peine fut-il relevé qu'un l'éclair de la lumière sur le métal lui tapa dans l'oeil. Il esquiva, mais trop tard. Une entaille d'une dizaine de centimètres zébrée sont pectorale droit.

Cela lui faisait mal. Un mal de chien. Mais il ne pouvait se permettre de penser à cela. Plus que trois bestiaux... Ils étaient deux face à lui. Armé de la même manière que le précédent. Le troisième resté en arrière et observé.

Les deux se jetèrent ensemble sur le pauvre Tuurzo qui recula sous l'assaut. Il parait tant bien que mal les coups qui pleuvaient. Mais quelques uns touchaient leur but. Son torse commençait à être couvert de sang. Son sang.

La chance, ou Débauha, voulu que les deux adversaires se gênent quelques peut pendant leurs assauts successifs. Voyant cela, un peu tard effectivement, mais s'en appercevant tout de même, Tuurzo se morigéna à voix haute :


Crois en Toi! Crois en ta force! Tu n'as que ça! Aller Attaque! Mais attaque!!

N'écoutant plus que sa voix, il sauta en avant et réussit à passer la garde de l'adversaire situé sur sa droite. Et son épée courte traversa la gorge du serpent.

Ne pouvant gérer huit lames en même temps, il écopa d'une magnifique estafilade le long de son avant bras gauche. Cela lui fit lâcher sa dague.

Son bras le lançait. Il s'en voulait de paraître si faible devant des gens censé le juger. N'était-il bon qu'à se déshabiller? Peut être, mais s'il il devait mourir aujourd'hui, il emporterai ces démons avec lui.

Le bras gauche étant quasi inutilisable, il le plaça le long de son corps. Et prit la direction de la sortie pour faire face à son dernier adversaire. Celui-ci, plus méfiant le suivit sans se presser. Une fois dehors, l'air frais redonna des couleurs à l'homme en sang.

Son adversaire se plaça face à lui et l'observa. Le voyant fatigué et en sueur, il prit sa décision et avança rapidement. Tuurzo sourit. Il se baissa et ramassa un caillou de la taille d'une pomme. Le lézard le vit et accéléra. Le guerrier fit passer sa lame dans la main gauche et la pierre dans la droite. Il arma et tira. L'homme bête esquiva en s'abaissant. En se relevant, on aurait pu croire qu'il souriait d'avoir réussi à esquiver. Mais son rictus se figea en voyant son adversaire tout proche, l'épée de retour dans son bras d'arme tendue vers lui.
Tuurzo bondi et vint se fracasser contre le torse de l'homme. Sa lame le tua sur le coup. Elle avait pénetrer l'endroit ou se trouve le coeur chez les humains. à croire que ces animaux en avait un?

Se relevant et sentant la joie l'envahir, il leva les bras vers le ciel.

Il aperçut alors une ombre sur son flanc gauche. Le temps de se retourner dans la bonne direction, et il se retrouva avec une flêche dans l'épaule gauche. Le choc le jeta au sol.

Trop heureux d'en avoir finit, il avait oublier le cinquième adversaire. Son bras gauche était définitivement hors d'usage pour aujourd'hui. La douleur le clouée au sol.

Il se releva néanmoins avec peine.

Le dernier ennemie devait être plus intelligent que ses congénères, il se servait de ses bras supérieurs pour manier un arc et des inférieurs pour manier des épées.

Il pouvait gérer à la fois l'attaque à distance et le corps à corps. Ils avança de quelques pas et encocha une nouvelle flêche. Tuurzo, à genou face à lui écarquilla les yeux et se jeta sur le côté quand le traits fut parti. Il le manqua d'un cheveu. La chute accentua encore la douleur.

Le lézard avança encore et encocha à nouveau.

Ne voulant pas finir six pieds sous terre, l'homme se releva et fit face. Il était pantelant et souffrait. La rage lui faisait bouillir le sang. Et il hurla sa rancoeur au ciel.


DEBAUHA! NE ME TROUVE-TU DONC PAS SUFFISAMMENT BIEN POUR TOI? SUIS-JE TROP FAIBLE? JE VAIS TE MONTRER QUE MÊME MOI JE PEUX REPOUSSER MES LIMITES! JE VAIS TE LE PROUVER! ET MAINTENANT!


Il se commença alors à courir en direction du dernier sang-froid. Celui-ci décocha sa flèche qui vint se planter aux pieds de Tuurzo. Il continua à courir, ne voyant plus que sa cible. Le choix était simple, se donner les moyens de gagner, ou mourir. Et la mort ne faisait pas encore partie de ses plans. Il leva son épée courte et arriva au contact. L'homme lézard frappa sur la gauche au moment ou son adversaire aurait dû s'y trouver. Mais Tuurzo avait anticiper le mouvement et arrêté sa course une demi seconde pour pouvoir passer le barrage de la première épée. Il fit un pas en avant et frappa à son tour, de toute sa force, de toute sa haine. Il ne frapper pas pour tuer, mais pour détruire, arracher la vie à ce corps immonde. Le serpent bloqua le coup avec sa seconde lame.

Le guerrier hurla alors :


JE N'AI QUE MA FORCEEEEEEEEEE!

Le cimeterre de son adversaire se fendit et le fil de l'épée de l'Homme traversa l'épaule, la cage thoracique et coupa le bras de l'homme lézard. Ce dernier semblait abasourdit. Les morceaux de son corps tombèrent au sol...

En sueur, complètement ruiné Tuurzo laissa tomber son arme. Prit la flèche dans son épaule et la cassa. Il se tourna fasse au spectateurs qui s'étaient massé non loin de là et dit dans un murmure:


J'espère que ça vous a plu. Je suis un peu fatigué là. Vous pourriez m'enlever la pointe? Ah et...Il chancelait
Ne faites pas disparaitre les cicatrices.

Puis il s'assit doucement et s'allongea. Il ne tomba pas dans les pommes, mais il ne pouvait plus bouger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tuurzo   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tuurzo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Déhau & Alachaska & Débauha :: Le Château :: Hall de Recrutement-
Sauter vers: